Le monde académique

Notre horizon : la réussite d’élèves en plus ou moins grande difficulté dans leur parcours scolaire et leur insertion dans la société.

Cet horizon est aussi celui du monde académique, de ceux et celles qui, dans les lycées, s’efforcent au quotidien de faire vivre ces institutions et de réaliser leur finalité : transmettre des connaissances et des compétences visant à permettre à plus ou moins long terme l’acquisition d’un métier, mais aussi l’apprentissage de normes nécessaires à l’intégration réussie dans les différentes sphères de la société (famille, entreprise, vie citoyenne etc…) ; ces acteurs essentiels du monde académique sont les proviseurs, les enseignants, les conseillers pédagogiques, les documentalistes etc…

Nous tentons donc d’établir avec eux une collaboration étroite et confiante, conscients de ce que chacun peut apporter :

Le monde académique

C’est l’institution scolaire qui a la charge des programmes, du contenu des enseignements et de la préparation aux examens ; c’est aussi elle, qui peut, au quotidien, repérer les élèves en difficulté ; ainsi seuls les enseignants sont à même de juger de l’opportunité pour leurs élèves, à un moment ou un autre, d’une autre ouverture sur le monde de l’entreprise ou de la culture, ou encore d’une réflexion sur les valeurs à l’œuvre dans la société.

C’Possible

La diversité des engagements professionnels des membres bénévoles de C’Possible peut apporter une connaissance plus directe et variée du monde de l’entreprise, un accès facilité au monde de la culture, en un mot une ouverture et un regain de motivation des élèves pour leurs études.

Notre aide tire son efficacité de cette compétence acquise dans des domaines très variés (entreprise, droit, art, journalisme, métiers de l’armée etc..), de la souplesse de notre mode d’intervention (aide individuelle ou intervention dans une classe, intervention ponctuelle ou se déroulant en plusieurs séances etc), et également de l’intérêt pour les élèves de rencontres avec des personnes venant de l’extérieur du lycée, leur permettant de saisir concrètement les perspectives d’avenir que leurs études bien conduites leur permettent d’envisager.

C’est donc dans un dialogue continu avec le monde académique que nous nous efforçons de répondre aux demandes des enseignants.

Les universitaires

Les travaux du Centre de Recherche sur l’Emploi et les Qualifications (CEREQ) montrent de manière constante l’importance de la possession d’un diplôme pour l’insertion des jeunes.

Ainsi, pour la génération des jeunes sortis à tous les niveaux du système éducatif en 2013, le taux de chômage en 2016 s’établissait à 49% pour les non diplômés, et à 28% pour les titulaires d’un diplôme de niveau V (CAP ou BEP).

Éviter que des jeunes quittent le système éducatif est donc essentiel pour leur insertion professionnelle, mais aussi citoyenne. Il nous faut donc motiver et donner confiance à des jeunes qui souvent se cherchent.

C’est ce que propose l’association C’Possible à travers les interventions de ses bénévoles dans les classes, et différentes autres initiatives, en lien étroit avec le rectorat et les équipes pédagogiques.
Faire découvrir le monde de l’entreprise, sensibiliser à celui de la culture, conforter la connaissance des valeurs de la République, redonner confiance en soi et en la société… autant d’actions essentielles pour la construction par chaque jeune de son parcours de la réussite à laquelle contribuent grandement les interventions de C’Possible.

L’académie de Nantes est heureuse que ses élèves bénéficient de cette superbe initiative de l’association C’Possible.

William Marois

Recteur de la région académique Pays de La Loire et de l'académie de Nantes, Chancelier des universités

« L’association C’Possible, un trait d’union majeur entre les jeunes, l’entreprise et la société ! »

Trouver son premier emploi et s’insérer durablement dans la vie professionnelle demandent désormais bien plus que de simples compétences. Depuis plusieurs années, C’Possible et l’ensemble de ses bénévoles aident les lycéens qui en ont le plus besoin, à acquérir les techniques qui leur permettront d’accéder à l’emploi.

Mais plus encore, elle leur permet de mieux comprendre le fonctionnement du monde du travail, d’être en contact avec la culture et de mieux appréhender ce qui nous fait vivre ensemble dans nos sociétés contemporaines. L’association C’Possible aide les jeunes à trouver leur chemin, en leur offrant un précieux trait d’union entre l’entreprise, la culture et la compréhension de notre monde.

Jean Chambaz

Président de Sorbonne Université (Paris)

« C’Possible : une réussite… et surtout une promesse ! »

L’association C’Possible est à la fois une réussite et une promesse pour les années qui viennent. Une réussite parce que, en quelques années, cette association a su créer un élan en proposant des solutions pour l’insertion ou la réinsertion de jeunes adolescents et de jeunes adultes dans le monde professionnel.

Et c’est surtout une promesse. Si nous nous mobilisons tous, acteurs de l’enseignement, chefs d’entreprises, nous pouvons rapidement éclaircir l’horizon des jeunes les plus défavorisés. C’Possible saura leur révéler qu’il n’y a en fait pas de barrière entre le monde de l’éducation et le monde économique et saura aussi leur montrer une facette de l’entreprise qu’ils ignorent trop souvent. L’entrepreneurship est probablement l’une des meilleures sources d’épanouissement.

Bernard Ramanantsoa

Ancien Directeur général du Groupe HEC

« Les initiatives de l’association C’Possible peuvent rendre un grand service à beaucoup de jeunes français pour faciliter leur intégration dans la société ! »

La jeunesse américaine, que je fréquente en tant qu’enseignant et chercheur, sait de par la culture de leur pays que l’entreprise est un milieu privilégié où on les encouragera à développer leurs talents, une expertise, favorisant ainsi leur réussite professionnelle. De même les entreprises savent-elles parfaitement que leur réussite dépend de la réussite de leurs jeunes recrues ! Cela fait partie en quelque sorte de l’ADN des Etats Unis !

En France, d’innombrables initiatives heureuses ont été prises ces dernières années pour rapprocher le monde de l’entreprise de celui de l’éducation. Ainsi, l’association C’Possible contribue-t-elle à l’occasion de ses interventions dans les lycées professionnels, à l’insertion future dans le monde du travail de jeunes – parfois d’origine très modeste – pour leur faire découvrir de façon plus concrète le monde de l’entreprise et ses fonctionnements, l’esprit entrepreneurial et l’innovation, les aidant à mieux comprendre ses attentes.

Mais le programme ambitieux de C’Possible souhaite dans le même temps faciliter une ouverture culturelle à ces jeunes, et les sensibiliser aux valeurs de la société dans laquelle ils vivent, ce qui renforce l’originalité et l’apport de ce programme : en effet culture et valeurs sont autant de facteurs clefs supplémentaires qui favoriseront leur épanouissement personnel, tout comme leur intégration dans le monde professionnel et dans la société. A cet égard ce partenariat de C’Possible avec l’Education Nationale me paraît exemplaire.

Ezra Suleiman

Professeur de Sciences politiques

« C’est en multipliant les initiatives comme celles qui sont prises par l’association C’Possible que notre jeunesse sera mieux sensibilisée et préparée aux défis du monde de demain »

Pionnière dans son domaine, la Fondation du Lycée Louis le Grand, créée en 2012, sous l’égide de la Fondation de France, à pour objectif d’accompagner les actions d’ouverture sociale et internationale de ce lycée considéré comme le navire amiral du système éducatif français.

Si l’on sait que les élèves de Louis le Grand sont recrutés sur les seuls critères académiques (excellence du dossier scolaire) on sait moins que ce lycée est celui du brassage social, de la diversité et de l’ouverture. La forte proportion d’élèves boursiers (supérieure à la moyenne nationale) en est la manifestation la plus apparente. Plusieurs actions ont été conduites ces dernières années, telles les « cordées de la réussite » pour venir en aide aux élèves issus de milieux défavorisés et la création de la Fondation du Lycée Louis le Grand s’inscrit parfaitement dans cette ligne.

Dans le même esprit que C’Possible, elle apporte un soutien pas uniquement matériel à de nombreux élèves touchés par l’autocensure, ceux qui hésitent à entrer dans un établissement qu’ils considèrent comme inaccessible, mais aussi ceux qui, une fois inscrits, considèrent que la marche est trop haute…
L’ouverture à l’entreprise est pratiquée de longue date ici, avec notamment la participation d’un grand nombre d’anciens élèves à des simulations d’épreuves orales pour les concours d’entrée dans les Grandes Écoles.

Ces exemples montrent combien les objectifs et les actions de l’association C’Possible et ceux de la Fondation du Lycée Louis le Grand sont proches et complémentaires, tout en s’adressant chacune à un public scolaire bien différent, dans le cadre de l’égalité des chances.

Joël H.Vallat

Fondateur et ancien Président de la Fondation du Lycée Louis le Grand, Proviseur honoraire du Lycée Louis le Grand

L’originalité de la démarche de l’association C’Possible consiste bien ainsi à créer ce lien entre deux mondes qui sont appelés tout naturellement à ne plus s’ignorer l’un l’autre ; à permettre que, pour nos jeunes, les valeurs, les savoirs, les contenus enseignés s’incarnent enfin dans les parcours professionnels d’hommes et de femmes qui viennent les voir et leur tendre un flambeau. Ce lien entre les générations, cette transmission d’expérience, sont au cœur même de votre projet et au cœur même de votre réussite.

Je salue la générosité et l’audace de tous les personnels de l’Education nationale qui ont voulu croire en ce projet visionnaire et ont accepté d’ores et déjà d’y consacrer des moyens et leur énergie. Parce que les objectifs de l’association rejoignent pleinement les nôtres, dans nos missions de développement et de mise en valeur de l’enseignement professionnel, de développement de la relation école-entreprise et de meilleure insertion des jeunes, d’individualisation des parcours et de prévention du décrochage scolaire, l’association C’Possible pourra toujours compter sur le plein engagement et les très hautes qualités professionnelles des personnels de l’Académie de Paris qui s’engageront à vos côtés sur ces projets.

François Weil

Ancien Recteur de l’Académie de Paris, Chancelier des Universités

Les proviseurs

« C’Possible contribue à ouvrir les possibles »

Proviseur du lycée Gustave Eiffel en 2007, j’ai eu le plaisir de prendre part aux premières interventions de l’association C’Possible. Son président, François Vachey, « homme d’entreprise » comme il aime à se définir, m’a fait part de son projet de contribuer à la formation de la génération montante dans trois domaines : le monde du travail, la culture et les valeurs de la citoyenneté.

Intéressé par ces thèmes qui correspondent aux objectifs du lycée, j’ai de plus apprécié les compétences et les qualités d’ouverture de François Vachey. Je l’ai présenté aux professeurs, nous avons « testé » les premières interventions en classes de Bac Professionnel avant de mieux formaliser le partenariat.Depuis, l’association s’est développée et enrichie de bénévoles, femmes et hommes d’entreprises, juristes, journalistes, philosophes, commissaires d’exposition, artistes…

A ce jour, c’est plus d’une centaine d’interventions que nous avons conjointement mis en place au lycée Eiffel puis lycée Siegfried. J’ai en mémoire des opérations stimulantes comme la conception d’un vêtement de la mode avec une styliste auprès des 3eme Prépa Pro, l’intervention d’un philosophe qui a traité du thème «des grands hommes» avec une classe de Bac Pro, l’entrainement aux entretiens d’embauche en BTS assuré par un ancien DRH, l’analyse de la commercialisation d’un produit cosmétique en classe de 1ère STMG, la réalisation d’un reportage radiophonique avec l’aide d’une journaliste en classe de terminale.

L’association C’Possible me paraît précieuse tant par ses thèmes d’intervention et la qualité de ses bénévoles que par les modalités de collaboration avec les établissements scolaires. En effets, les interventions ne sont pas plaquées mais largement préparées en amont. Une prise de contact préalable avec le chef d’établissement permet d’exposer les spécificités de l’établissement scolaire. Cette rencontre est suivie d’un contact avec les enseignants volontaires, ce qui permet d’ajuster l’intervention et surtout d’exploiter ultérieurement le contenu de ces interventions.

L’expérience professionnelle, la qualité des intervenants donnent de la légitimité à ces bénévoles qui contribuent à donner du sens aux enseignements disciplinaires. C’est un véritable plus que C’Possible apporte à l’enseignant qui, et cela est bien établi, demeure le pilote pédagogique.

L’association C’Possible mérite bien son nom, elle contribue à ouvrir les possibles, à stimuler les élèves, à leur donner l’envie d’oser et de découvrir des espaces de développement personnel.

Laurent Vanhamme

Proviseur, Vice-président fondateur de C’Possible

« La qualité des intervenants est… un atout considérable de l’association »

J’ai eu la chance de pouvoir accueillir dans mon établissement depuis la rentrée 2013, les intervenants de l’association C’Possible. C’est par l’intermédiaire d’un enseignant de l’établissement qui avait déjà travaillé avec l’association et qui souhaitait pouvoir poursuivre cette activité que nous avons fait connaissance et que se sont mises en place les interventions dans sa classe.

S’adressant à des élèves de lycée professionnel, les animations ont pour but de faire découvrir le monde de l’entreprise, ses codes et de proposer un coaching aux élèves afin de les préparer à des entretiens d’embauche ou les aider dans leurs recherches de stage. Il y a donc, en plus d’un apport théorique sur l’entreprise, un vrai travail de mise en situation pratique.

Cette approche pédagogique est très efficace et les outils apportés sont indispensables à nos élèves qui ne disposent pas suffisamment des éléments de savoir être attendus par les entreprises.

La qualité des intervenants est de surcroît un atout considérable de l’association.

Georges Benguigui

Proviseur

« Grâce à cette association, il est désormais « possible » pour nos élèves d’entendre parler autrement du monde de l’entreprise »

C’est au lycée Gustave-Eiffel que naquit, il y a maintenant 10 ans, la grande aventure de C’Possible. Grâce à cette association, il est désormais « possible » pour nos élèves d’entendre parler autrement du monde de l’entreprise, d’avoir un contact direct et privilégié avec celles ou ceux qui l’incarnent.

Grâce à un carnet d’adresses exceptionnel, C’Possible entraîne aussi nos élèves sur le chemin de la culture, de la philosophie, de l’architecture, en passant par l’opéra et le monde des médias. Impliqués, professionnels mais aussi généreux, les intervenants de C’Possible proposent des projets ambitieux, mettant leur dynamisme et leur esprit d’entreprise au service des plus fragiles.

En cela, ils portent très haut les valeurs de l’école laïque et républicaine. Qu’ils en soient vivement remerciés !

Sylvie Bezat

Proviseur

« L’association C’Possible contribue par son action à donner à nos élèves des clés de lecture du monde de l’entreprise et à élargir leur horizon culturel »

L’association C’Possible intervient au lycée Erik-Satie depuis plusieurs années. La richesse et l’étendue des actions proposées permettent à nos élèves de bénéficier, aussi bien dans le domaine culturel que dans celui de l’entreprise, de l’expertise et de l’expérience des intervenants de grande qualité de l’association.

Professeurs et membres bénévoles définissent ensemble, avec une grande souplesse, les modalités d’intervention en fonction des besoins et des profils des classes (accompagnement de projets culturels, conférences, visites de musées, simulations d’entretiens professionnels…).

Les professeurs peuvent également exprimer le souhait d’une intervention sur un sujet précis et l’association s’efforce alors de répondre à leur demande en mobilisant la palette des compétences de ses membres. Il arrive aussi que l’association, par l’intermédiaire d’un de ses membres, propose une action qui entre dans le cadre des priorités et attentes des équipes pédagogiques telles que définies en début d’année, contribuant ainsi à offrir à nos élèves l’accès à des lieux ou à des activités auxquels ils n’accèderaient que difficilement.

Au fil du temps des liens se sont créés entre les intervenants et les professeurs faisant parfois de ces intervenants de véritables partenaires avec lesquels projets et actions sont montés d’une année sur l’autre.

Ainsi à plusieurs reprises et sur un cycle pluriannuel, des membres de l’association ont participé aux projets culturels et à leur réalisation par des visites commentées d’expositions ou des conférences en histoire de l’art qui ont permis aux professeurs d’enrichir les cours dispensés. Ces interventions sont préparées en concertation.

D’autres classes se sont initiées au droit ou ont simulé des entretiens de stage. Les intervenants de l’association apportent leur expérience du monde de l’entreprise, placent les élèves en situation et font partager une expérience vécue.

L’association C’Possible contribue par son action à donner à nos élèves des clés de lecture du monde de l’entreprise et à élargir leur horizon culturel.

Geneviève Malleville

Proviseur

« Les jeux de rôle à faire sous le regard des professionnels sont des exercices qui valent tous les conseils théoriques que nous pouvons leur donner »

L’association C’Possible est une réserve de propositions extraordinaires pour les établissements !

En ce qui concerne Estienne nous avons bénéficié des interventions concernant la préparation à la recherche de stage pour les classes de BTS d’industries graphiques.

L’équipe de C’Possible vient travailler deux après-midi avec les jeunes. Entre temps, il y a des devoirs ! Les jeux de rôle à faire sous le regard des professionnels de la GRH sont des exercices qui valent tous les conseils théoriques que nous pouvons leur donner.

La souplesse des intervenants rend l’organisation facile et efficace. Le catalogue des propositions est vaste, il permet d’avoir accès à des opportunités assez exceptionnelles dans de nombreux domaines.

Le souci de l’association de collaborer avec l’éducation nationale témoigne d’une bonne compréhension des besoins actuels de nos établissements : ajouter à nos formations des témoignages enracinés dans le réel et le vécu. Et on sait combien les jeunes ont besoin de témoins. Ce n’est pas une concurrence des cours, c’est un complément heureux qui nourrit les étudiants comme les professeurs.

Armelle Nouis

Proviseur

« Ses membres apportent à nos élèves leur expérience variée du monde de l’entreprise »

Le lycée Martin Nadaud travaille avec C’Possible depuis plusieurs années. Ses membres apportent à nos élèves leur expérience variée du monde de l’entreprise et contribuent par leur engagement et leur disponibilité à les préparer à une insertion réussie dans le monde professionnel.

Construites avec les équipes pédagogiques, leurs interventions (jeux de rôles, témoignages, simulations d’entretiens d’embauche…) sont très appréciées des élèves et des étudiants car elles contribuent de façon intelligente et dynamique à leur formation.

Reconnue par la récente signature d’une convention avec l’académie de Paris, cette collaboration fructueuse est à recommander à tous les établissements !

Christine A. Perier

Proviseur

« C’Possible ouvre des portes et des perspectives nouvelles pour nos élèves »

La richesse de l’association C’ Possible est la rencontre entre les élèves et des intervenants qui de par leurs parcours professionnel sont souvent éloignés de la réalité quotidienne de ces jeunes.
Ce monde « hors de l’école » vient pourtant les voir, ce qui est déjà une première source de valorisation.

Mais surtout ensemble ils amorcent des réflexions sur de vastes domaines, la philosophie, la musique, l’information et la communication, le monde de l’entreprise. Il est frappant de constater la richesse des échanges, alors que les élèves abordent des sujets qui vont au-delà de leur cursus, dans des domaines qu’ils ne connaissent pas ou très mal.

La rencontre avec des responsables d’entreprise les fait réfléchir sur ce qui est attendu d’eux en termes de comportement, encore plus que de savoirs. Les élèves peuvent aussi découvrir un monde culturel qui leur était souvent totalement inconnu et construire ainsi de nouveaux repères en relation avec ce qu’ils ont déjà étudié.

Tout cela se fait en étroite concertation avec le professeur de la classe qui sert de relais et qui peut rebondir sur ce qui a été abordé.

C’Possible ouvre des portes et des perspectives nouvelles pour nos élèves, leur horizon s’est ouvert, et pour leur avenir ils ont élargi, je l’espère grâce à l’association, leur champ des possibles.

Olivier Sellier

Proviseur

Les professeurs

L’association C’Possible intervient depuis plusieurs années dans ma classe de BTS Transport et Prestations Logistiques afin d’apporter aux étudiants un regard professionnel sur la recherche de stage.

En effet, je m’appuie sur l’intervention de C’Possible pour la réalisation du CV et de la lettre de motivation. Une expérience professionnelle et concrète a un poids non négligeable sur mes étudiants. De plus l’intervenant fait passer une simulation d’entretien de stage. C’est souvent la première expérience d’entretien pour mes étudiants. Cela leur permet de se préparer et de s’entrainer à ce type d’oral.

Ils vivent cela comme une épreuve et acquièrent ainsi leurs premières armes face au monde de l’entreprise. Cela leur apporte aussi de la confiance en eux et ils bénéficient de conseils personnalisés avisés. Les étudiants sont absolument ravis et je suis convaincue du bienfait de cette expérience pour leur avenir professionnel.

Cécile Burgaud

Professeur

J’ai l’occasion de travailler avec l’association C’Possible depuis quelques années. Jusqu’ici 3 intervenants différents sont venus en classe pour faire profiter nos élèves de leurs expériences.
J’ai notamment préparé les élèves à leurs futurs entretiens d’embauche avec 2 professionnels. Nous avons travaillé avec des secondes de classe ARCU. L’objectif étant la découverte des organisations, l’entreprise et son marché, la communication orale professionnelle, la recherche d’informations sur internet, la communication écrite professionnelle, adopter un comportement professionnel.

Cela se passe en 2 étapes, la première permet de faire le point sur les curriculum vitae et les lettres de motivation des élèves. Les intervenants précisent que la lettre de motivation doit être individualisée pour chaque entreprise et indiquent comment préparer l’entretien d’embauche. A l’issue de cette présentation de 2 heures des équipes se forment pour préparer les entretiens 1 mois plus tard. Chaque équipe d’élève travaille sur une entreprise déterminée, ils doivent faire toutes les recherches leur permettant de réussir leur entretien d’embauche. 1 mois plus tard, les deux intervenants reviennent et font passer les entretiens à chaque équipe.

Ces interventions ont du poids face aux élèves. En effet, ils sont confrontés à des intervenants extérieurs qu’ils ne connaissent pas. L’expérience des intervenants est importante et permet de donner aux élèves des conseils concrets et proches des réalités du monde de l’entreprise. Les élèves se montrent très réceptifs à cette intervention. En effet, les élèves se confrontent à leurs ressentis face à l’expérience d’un intervenant extérieur à la classe.

Un intervenant avocat est aussi venu dans le cadre de l’éducation à la citoyenneté présenter les droits et obligations des citoyens français, nous avons aussi pu adapter en fonction des besoins des élèves cette intervention d’ordre plus juridique. L’objectif est de présenter les droits de l’homme, Les libertés fondamentales, les devoirs et les obligations. Dans le cadre d’un échange entre les élèves et l’intervenant sur les différentes valeurs qui existent dans la société française. L’échange est en général riche car l’intervenant favorise la compréhension des élèves grâce à son expérience.

De mon point de vue, d’enseignant ces interventions se sont toujours très bien déroulées et agissent en complément des cours que j’ai pu donner.

Samuel Couillard

Professeur

Les interventions de l’association C’Possible ont depuis plusieurs années apporté à mes élèves la vision de professionnels du monde l’entreprise. Les enseignements (droit, économie, management et sciences de gestion) ont alors été enrichis et les différents échanges ont permis l’assimilation des connaissances.

L’attention des élèves pendant et les réinvestissements après ces interventions démontrent le besoin de ces apports complémentaires.

Laurence Drouelle

Professeur

Depuis plusieurs années déjà, notre établissement a établi un partenariat avec C’Possible. Nous avons ainsi la chance de pouvoir travailler avec des intervenants de très grande qualité. Chaque intervention est préparée en concertation avec l’enseignant afin d’enrichir le cours.

Nous avons été, en particulier, bien épaulé lors de la mise en place de notre voyage à Florence. C’Possible a permis à nos élèves de se familiariser avec la musique, mais surtout la culture à travers notamment la mode, l’histoire du costume, l’apport culturel des grandes civilisations.

Nos élèves ont ainsi eu l’opportunité de se constituer un véritable bagage culturel (complément indispensable à leur formation professionnelle), de s’imprégner de l’ambiance florentine à la Renaissance et de découvrir les grands personnages de cette époque.

Nos élèves ont donc pu pleinement profiter des visites culturelles lors de notre séjour dans la capitale toscane : les tableaux et les sculptures dans les musées leur ont paru familiers ; les lieux, les places et les monuments ont tout de suite représenté quelque chose pour eux.

Grâce aux différentes interventions, nos élèves ont la possibilité d’avoir accès à une partie d’un domaine bien trop souvent réservé à des privilégiés et ils ont pu profiter pleinement de leur voyage culturel.

Aurélie Le Net

Professeur

J’ai eu la chance, pendant plusieurs années, de participer à des ateliers musicaux avec mes élèves de 3DP, grâce à l’association C’Possible.

L’intervenant a tout d’abord abordé les notions de beauté, d’authenticité et d’émotion en musique, tout en sollicitant les élèves qui répondaient de façon très pertinente. Les échanges interactifs ont été très sympathiques et très fructueux.

Les élèves ont été émerveillés de découvrir la flûte traversière « en or » de l’intervenant. Celui-ci leur a expliqué son fonctionnement et, les volontaires ravis, ont pu essayer de jouer un air.
Mais ce qui les a surtout enchantés, c’est que l’intervenant interprète lui-même un morceau de Maurice Ravel, Le Boléro.

Ils ont aussi été très sensibles à une autre œuvre de Maurice Ravel, L’enfant et les sortilèges. Tout en écoutant la musique, l’intervenant leur a expliqué ce que signifiait le rythme accéléré et les paroles : un enfant, puni par sa mère pour ne pas avoir fait ses devoirs, se déchaîne contre les objets et les animaux. C’est alors que ceux-ci « s’animent, l’horloge se plaint d’avoir été mutilée, la théière et la tasse le menacent… Les animaux aussi veulent se venger de ses méchancetés. » La classe, « sous le charme », semblait transportée dans un univers magique et féérique.

Les élèves de 3DP, parfois difficiles, se sont toujours très bien conduits. Ils ont manifesté beaucoup d’intérêt, de curiosité et d’enthousiasme. Ces intermèdes musicaux, qu’ils attendaient avec impatience, ont été pour eux une source d’enrichissement, ils leur ont apporté une ouverture culturelle, leur ont fait découvrir d’autres musiques et d’autres compositeurs.

Un GRAND MERCI à l’association C’Possible pour ces moments exquis et inoubliables.

Françoise Maunoury

Professeur

L’association C’Possible propose une approche plus professionnelle de l’entretien d’embauche. Les élèves peuvent prendre conscience des attentes des entreprises.

Myriam Mickovski

Professeur

Depuis bientôt 10 ans, grâce à l’association C’Possible, j’ai pu ouvrir mes cours de Français à la philosophie. Sur deux années consécutives, les élèves de trois sections de 1ère puis de Terminale Bac Pro ont reçu la visite d’un intervenant chevronné pour trois séances annuelles de deux heures chacune.

Et ils en redemandaient ! A l’origine, je n’avais prévu qu’une seule intervention mais la classe en a réclamé deux autres, et le phénomène s’est reproduit avec les autres classes concernées.

Les thèmes choisis par les élèves (Amour-amitié) ou par l’intervenant (L’éloge de la perplexité) – toujours en rapport avec le programme de Français – sont le prétexte à une approche de la philosophie et de certains philosophes comme Socrate. Ces séances intenses constituent également un excellent exercice de concentration, facilité par les prises de notes. Les réactions des élèves ont toujours été majoritairement positives, voire enthousiastes. Si certains décrochent en cours de route, la plupart tiennent bon et prolongent le débat par de multiples questions après l’exposé.

Un démenti cinglant à ceux qui estiment que les élèves du secteur professionnel ne seraient pas susceptibles de s’intéresser à la philosophie…

Hervé Moisan

Professeur

Les intervenants de l’association C’Possible transmettent et partagent leur expérience du monde de l’entreprise.

Pour mes étudiants de BTS Négociation et Relation Client (Lycée public, formation initiale) nous avons mis en place des entrainements à l’entretien de recrutement : confrontés à une situation et des exigences nouvelles ceux-ci ont beaucoup appris et sont mieux outillés pour leur recherche de stage.

Ces mêmes étudiants ont également bénéficié de l’intervention, sous forme de conférence, d’un spécialiste de la Grande Distribution. La qualité et la densité de l’information transmise pouvait sembler surdimensionnées, suivre utilement la conférence a représenté pour certains étudiants un réel effort de concentration et d’assimilation, mais les points clés de l’intervention ont été retenus, et mieux, compris.

Patrick Raty

Professeur

Mon collègue, mes élèves et moi-même, avons apprécié la disponibilité et le professionnalisme lors des interventions des bénévoles de l’association C’Possible dans notre classe.

L’apport de votre association est très précieux et constitue un apport pédagogique très intéressant et enrichissant. Nos élèves ont ainsi l’occasion d’entendre le monde professionnel s’exprimer à travers vous et peuvent faire le lien avec ce qui leur est dit à l’école.

Les interventions au sujet de la politique commerciale de l’entreprise, qui ont eu lieu dans mes classes de seconde et de première, ont été également très appréciées de mes élèves.

J’espère que nous pourrons poursuivre cette fructueuse collaboration avec C’Possible. Merci encore à tous ses bénévoles !

Anne Sévenier

Professeur

Depuis de nombreuses années un nombre grandissant d’élèves nous fait part en classe de première et terminale d’une forte envie de partir vivre une expérience professionnelle à l’étranger.

Peur de franchir le pas, manque d’organisation, procrastination, nous avons constaté que les raisons de ne pas concrétiser ce projet étaient multiples.

Par conséquent nous avons sollicité l’association C’Possible qui nous a proposé d’animer une intervention sur le thème : communication et ouverture des jeunes à l’international. Lors de cette séance, un membre de l’association a fait part aux élèves de son expérience à l’étranger, mais également de l’enrichissement personnel et professionnel que cela avait pu représenter.

A la suite de cette intervention des échanges fructueux ont eu lieu, et beaucoup de barrières furent alors levées !

Marc Delamarre

Professeur