C’Possible a lancé pour la première fois en Mai dernier une grande enquête de satisfaction auprès des professeurs d’Ile de France ayant organisé dans leurs classes des interventions « Points de repères ». L’objectif de cette enquête était double : d’une part évaluer la qualité et l’utilité de nos interventions, mais également mesurer leur impact sur les élèves.

Nous avons donc posé une dizaine de questions permettant de quantifier de manière « chiffrée » la satisfaction des professeurs, mais également laissé la possibilité de proposer des suggestions ou des pistes d’amélioration.

Retenons pour commencer un chiffre qui renforce notre détermination et notre enthousiasme : 97% des professeurs interrogés se déclarent « très satisfaits » ou « satisfaits » de nos interventions …

Les premières questions posées aux professeurs concernent l’évaluation globale de nos actions avec leurs classes :

Les chiffres ci-dessus parlent d’eux-mêmes : 97% des professeurs déclarent que les interventions ont été utiles ou plutôt utiles, et sont donc satisfaits du volet « Points de Repères ». 89% d’entre eux estiment que les élèves ont gagné confiance en eux tandis que 78% pensent que les interventions ont aidé leurs élèves à définir leur projet professionnel.

De plus, 92% professeurs jugent que les élèves ont acquis de nouvelles connaissances, tandis que 87% trouvent qu’ils ont développé de nouvelles compétences. L’un d’entre eux déclare ainsi que les interventions organisées ont « permis aux élèves de prendre confiance en eux, de se poser les bonnes questions et de mieux travailler leurs projets professionnels. » Des retours très encourageants pour nos bénévoles !

Enfin, tous les professeurs estiment que les interventions sont complémentaires du travail effectué en classe, et 85% ont échangé avec leurs élèves suite à une intervention, révélant ainsi leur intérêt pour les thèmes abordés.

Certains professeurs affirment même que les interventions ont provoqué un déclic chez au moins un de leurs élèves : que ce soit un intérêt pour une poursuite d’études, une demande de stage dans le domaine concerné par l’intervention, ou encore un changement d’attitude en classe… certains témoignages sont même très émouvants ! Une professeure d’un lycée parisien raconte : « Une élève concernée par un incident avec moi a demandé à me voir à la sortie de l’intervention ‘’A quoi sert de réfléchir’’. Elle m’a dit s’être sentie totalement visée, ce qui lui a permis de réfléchir sur son acte et de s’excuser. »

Au-delà de ces statistiques, cette enquête nous a aussi permis de récolter des avis plus personnels sur certaines interventions, que ce soit sur la forme ou sur le contenu : « La qualité des interventions, la disponibilité des intervenants ont permis aux élèves de prendre confiance et de se sentir valorisés ». D’ailleurs, certain(e)s n’ont pas hésité à partager leur enthousiasme : « Merci à tous les bénévoles de s’investir auprès de nos élèves avec autant bienveillance » 

Un grand merci à tous les professeurs ayant répondu à cette enquête, et naturellement à l’ensemble de nos bénévoles ainsi confortés dans leur engagement !

 

 

 

« »