Le 14 juin dernier s’est tenue une réunion stratégique de C’Possible au Conseil Régional des Pays de la Loire, afin d’établir le bilan de l’année écoulée avec tous les partenaires régionaux de l’Association. Elle a été suivie d’une réunion technique en présence des accompagnateurs de C’Possible et des équipes pédagogiques de nos lycées partenaires, proviseurs, professeurs, coordinateurs MLDS, afin de définir et d’organiser l’agenda de la rentrée.

Cette réunion-bilan a rassemblé plus de 45 participants, dont William Marois Recteur de l’Académie de Nantes, Philippe Barré, Vice-Président de la région Pays de la Loire, François Vachey Président de l’association C’Possible, les équipes pédagogiques des lycées ainsi que de nombreux partenaires de C’Possible (entreprises, associations etc.).

A l’ordre du jour : les partenariats avec les entreprises, les témoignages en classe de professionnels et le bilan de l’accompagnement individuel des élèves en risque de décrochage scolaire.

Rapprocher les lycées professionnels des entreprises est une nécessité à laquelle C’Possible entend répondre, afin notamment de sensibiliser les élèves aux codes et aux valeurs de ce secteur. A ce titre, les interventions d’Anthony Mangeard, gérant la société Mon Dépann’heure, et de Charles Do Marcolino, gérant de magasins franchisés La Mie Câline à Angers et Saumur, ont particulièrement inspiré les élèves des lycées Henri Dunant d’Angers et Jean Bertin de Saumur.

C’Possible souhaite également développer les parrainages de classes par des entreprises et mettre en place l’année prochaine des mini-stages de trois jours permettant aux élèves de découvrir sur un temps resserré plusieurs services. Cette immersion leur permettra d‘avoir une vision globale de l’entreprise, en étant encore mieux suivis par le salarié responsable du stagiaire.

Il a de plus été décidé pendant cette réunion de généraliser le partenariat avec l’Association Espace solidaire afin d’animer, sur la base du jeu Budgetissimo, des ateliers de gestion budgétaire particulièrement utiles au jeunes. Ces derniers auront vocation à être généralisés dans une douzaine de lycées partenaires de C’Possible dès la rentrée.

Enfin, un bilan de l’accompagnement individuel a été présenté : sur les 28 jeunes accompagnés par C’Possible, plus de la moitié est parvenue à définir un projet professionnel. Si certains choisissent de poursuivre leurs études, d’autres ont préféré changer de filière, ou encore effectuer un stage dans un secteur qui les attire : des résultats très encourageants !

« »