Publicis Conseil et C’Possible, partenaires pour aider les jeunes (1ère video)

Publicis Conseil et C’Possible, partenaires pour aider les jeunes (2ème video)

Découvrez en vidéo l'association C'Possible

Lire la fiche de présentation de C'Possible

Voir le témoignage de Fred, en stage chez Orano (ex AREVA)

« Ces jeunes des filières professionnelles méritent grandement notre soutien et nos conseils. L’entreprise est leur destination naturelle. La rencontre avec des acteurs du monde de l’entreprise et autres responsables de la société civile, leur ouvre les yeux et leur donne confiance pour se préparer à leur future entrée dans la vie active. Beaucoup d’entre eux ont un potentiel formidable… ! »

François Vachey

Président Fondateur de C'Possible

« Un avenir professionnel possible pour les jeunes … ! »

Publicis Conseil et C’Possible, ont eu l’idée de sensibiliser des jeunes des lycées professionnels de l’Ile de France, aux métiers de la communication et de la publicité, à l’occasion de la « Journée des jeunes », le jeudi 29 mars dernier.

Les clés pour réussir


Donner des repères

Comprendre l’entreprise, avoir un accès à la culture, adhérer aux valeurs.

Les clés pour réussir


Trouver sa voie

Aider les jeunes en décrochage scolaire, les accompagner vers la voie de la réussite professionnelle.

témoignages

La force d’un pays repose sur sa cohésion et ses compétences.

En France, comme dans de nombreux pays, la répartition des bienfaits du développement économique n’est plus perçue comme équitable. Perception renforcée par l’exclusion inacceptable de la sphère économique de deux millions de « décrocheurs », jeunes et moins jeunes. Exclusion inacceptable sur le plan éthique, inacceptable car elle menace la cohésion sociale, inacceptable par le gâchis de compétences qu’elle engendre.

Remédier à cette situation n’est pas simple, car retisser un lien entre le ‘’décrocheur‘’ et l’entreprise suppose une approche résolument différente du passé, pour ne pas retomber dans les mêmes ornières. Une remise en cause du système et de ses acteurs est nécessaire : institutions de l’enseignement, entreprises, familles, associations d’insertion. Il n’y a pas de recette miracle, et l’expérimentation doit nous guider.

La démarche de C’Possible associant, pour chaque décrocheur, tutorat individuel rapproché, stage en entreprise, en liaison étroite et permanente avec le lycée et la famille est une voie prometteuse qu’il faut encourager. Elle part du besoin du décrocheur et non des logiques parfois divergentes des acteurs de l’insertion, de l’enseignement ou de l’entreprise.

Car la porte du changement s’ouvre de l’intérieur. C’possible donne une chance au jeune : il peut nouer une relation personnelle avec le tuteur qui lui fait découvrir avec bienveillance l’entreprise et ses valeurs, Il peut être préparé à l’entretien d’embauche, Il peut découvrir une nouvelle feuille de route d’apprentissage, Il peut découvrir d’autres domaines dont il ignore tout, à l’occasion de ses échanges avec son tuteur, tels que celui de la culture, si essentiel.

Bien sûr, le succès n’est pas toujours garanti, mais l’efficacité de la méthode mérite un soutien massif et un développement à grande échelle. C’est la raison pour laquelle de très nombreuses entreprises ont choisi de s’engager aux côtés de C’Possible.

Bonne chance à cette initiative de l’association C’Possible !

Entreprise
Philippe VARIN
Président du Cercle de l’Industrie
Président du Conseil d’Administration d’Orano
Vice Président du Conseil National de l’Industrie

L’enjeu de mon intervention consacrée aux marchés financiers est de rendre les élèves acteurs d’un scénario réel tel qu’il s’est déroulé en bourse par le passé.

Pour les interpeller, j’ai crée un « serious game » sur l’introduction en bourse de Snapchat, une application dont la plupart sont utilisateurs. Chacun y joue un rôle au choix : investisseur de le première heure, sceptique indécis ou celui d’un spéculateur à la baisse. Toutes les données financières et stratégiques utilisées sont réelles. Elles font appel à leur capacité d’analyse, à leur sens critique et à des notions simples de comptabilité.

Ce module interactif sort les élèves de leur zone de confort. Ils doivent s’exposer, argumenter et se projeter.

Mon plus beau souvenir est lié à une intervention au Lycée Siegfried à Paris. Un élève s’était montré vif, percutant et pertinent dans ses réponses. Il disposait manifestement des bons ressorts personnels pour prétendre un jour pouvoir opérer sur les marchés financiers. Je m’en entretiens avec son professeur. C’est alors que lui aussi surpris par le brio exprimé par cet élève m’apprend que ce jeune homme était lourdement pénalisé dans ses études par une dyslexie sévère et qu’il apparaissait la plupart du temps aux yeux de ses camarades comme le cancre de la classe, du fait de ses difficultés orthographiques et syntaxiques.

Le rôle que je l’avais amené à jouer durant deux heures l’avait manifestement éloigné de son statut de dyslexique et lui avait permis de donner toute la mesure de son intelligence, de son audace et de ses talents. Une rencontre que je n’oublierai pas !

Culture
Natasha POUGET
Directeur du développement à l’Institut de l’entreprise

Durant mon année en classe de première au lycée Gustave Eiffel, j’ai eu l’occasion de participer à la simulation d’un entretien d’embauche. L’expérience s’est déroulée en deux rencontres avec l’intervention dans ma classe d’un membre de l’association.

Lors de la première rencontre, nous avons échangé sur le monde de l’entreprise, plus particulièrement sur les compétences à mettre en avant pour obtenir un emploi. La seconde rencontre a été l’objet d’une simulation d’entretien d’embauche ayant comme offre un poste d’agent commercial au sein de l’entreprise Air France.

Une partie de cet entretien s’est déroulé en anglais et c’est là que j’ai eu confirmation de l’importance de maîtriser parfaitement cette langue pour postuler à de nombreuses offres dans les entreprises.

Ces rencontres avec les représentants de l’association C’Possible m’ont sensibilisé aux attentes des employeurs qui recherchent des candidats motivés, compétents et ayant un esprit d’équipe. Grâce à ces expériences, j’ai pu me retrouver confronté à une situation réelle d’un entretien d’embauche.

Ces entrevues m’ont confirmé l’importance d’une bonne éducation, d’une excellente présentation vestimentaire et physique et d’une bonne connaissance de l’entreprise, de son activité et de son organisation.

Je remercie très sincèrement mon interlocuteur de C’Possible pour les conseils qu’il a su m’apporter, conseils que j’ai déjà appliqué et qui m’ont été grandement utiles quand je me suis retrouvé dans de vrais entretiens pour décrocher des stages.

Valeurs
Julien
Etudiant à Studio Ecole de France à Issy Les Moulineaux

Nous soutenir


Formulaire de contact

Si vous partagez nos convictions et souhaitez vous engager au sein de C’Possible.

Fiche de présentation

Charte éthique