Pour la première fois, C’Possible a participé à la semaine PFMP (Période de Formation en Milieu Professionnel) dans un lycée de la région. 150 élèves du Lycée Professionnel Edmond Labbé (Oullins – 69) ont été formés par les bénévoles de l’association, du lundi 30 novembre au vendredi 04 décembre 2020.

Une formidable occasion dédiée à la sensibilisation des élèves au monde de l’entreprise

Sylvie Condomitti, référente C’Possible dans l’établissement, est à l’origine de notre participation à la PFMP, et nous l’en remercions chaleureusement. Trois bénévoles : Sylvie Condometti, Jean-Noël Dumont et Martine Bres ont animé ces ateliers : « Mon premier jour de stage », « La prise de parole en public », et « Simulations d’entretien au téléphone et en face à face ». Pour accompagner le lycée dans son programme dédié au « Mieux Vivre ensemble », nous avons également animé l’atelier « La violence verbale ».

Afin de briser la glace, nos bénévoles ont déployé des trésors de bienveillance et sont parvenus à établir un climat de confiance et de respect avec les élèves, préalable indispensable à des échanges efficaces et volontaires.

Mme Mailiss PORTET, professeure de mathématiques et référente pédagogique du lycée, a participé à l’atelier « Simulation d’entretien au téléphone et en face à face » : « Merci à l’association C’Possible pour son aide précieuse apportée aux élèves. Des personnes à l’écoute et force de propositions ! Des conseils judicieux et de la bienveillance envers les élèves ! »

Mohamed ACHATAOUI, directeur des opérations du lycée Edmond Labbé, a quant à lui assisté à l’intervention sur la violence verbale :« J’ai apprécié les échanges entre les élèves et Monsieur Dumont, et j’ai trouvé formidable le fait qu’un des élèves ait parfaitement assimilé la définition de la violence verbale : c’est la preuve que ces séances suscitent l’intérêt des élèves et les poussent à la réflexion. »

Jean-Noël DUMONT animait l’atelier sur la violence verbale « J’enseigne la philosophie avec passion depuis plus de 50 ans. La violence verbale est leur quotidien. J’ai senti que la démarche philosophique intéressait ces jeunes et qu’ils se prêtaient volontiers à la réflexion. L’expérience vaut le coup ! ».

Quant aux élèves participants, citons Maeven, Sergi, Aziz et Rayan : « Cela m’a été très utile », « Les intervenants ont pris du temps pour nous conseiller, et nous expliquer comment bien se présenter devant un patron ». Le Lycée Edmond Labbé souhaite continuer les ateliers C’Possible tout au long de l’année. Cette semaine nous a également amené à être contactés par d’autres lycées professionnels pour organiser de nombreuses interventions. Une quinzaine d’ateliers « valeurs » sont d’ores et déjà programmés autour de la question de la violence verbale.

« »