Charles Do Marcolino, gérant de magasins La Mie Câline à Angers et à Saumur 

 

Pourquoi vous êtes-vous engagé au sein de C’Possible?

Cela faisait quelques temps que je ressentais le besoin de m’engager et d’être volontairement proactif dans la société. Je voulais apporter quelque chose de constructif et de bienveillant, en montrant aux élèves que si les efforts et le travail laborieux sont des chemins plus sinueux que celui de la colère, ils apportent à terme de plus grands bénéfices.

 

Quel a été le contenu de votre intervention dans les lycées Jean Bertin de Saumur et Henri Dunant d’Angers ?  

J’ai souhaité apporter aux élèves d’une part une ouverture sur le monde de l’entreprenariat, notamment sur le management d’équipes et les attentes des managers, et d’autre part une réflexion sur la valeur de l’argent, pour qu’ils s’approprient les valeurs économiques.  

Charles Do Marcolino

En partant de mon histoire personnelle, j’ai voulu montrer aux élèves comment passer de l’envie au rêve, et du rêve au projet concret.  

 

 

Qu’avez-vous pensé de cette expérience ?

C’est incroyable de voir les attentes qu’on peut susciter ! A 15 ans, on s’invente des frontières immuables, alors qu’à cet âge-là elles sont encore poreuses. Mais une fois qu’on transmet aux jeunes certaines informations clés, leur motivation renaît et l’on reçoit beaucoup d’énergie, beaucoup de sourires…et de nombreuses demandes de stages ! 

«